L’objectif du PAS…

… est de créer, sur l’ensemble du continent africain, un processus d’amélioration scolaire pour les écoles chrétiennes. Ce processus sera reconnu comme posant les normes d’excellence en éducation afin que les écoles chrétiennes qui auront achevé le PAS deviennent des « écoles de haute qualité »”

Nos perspectives

en 7 ans, impacter 10.000 écoles, dans 30 nations africaines, plus de 3 millions d’élèves !


Dieu a le pouvoir de faire infiniment plus que tout ce que nous demandons ou même imaginons, par la puissance qui agit en nous. Eph.. 3.20 BFC

La Vision

Nous envisageons des écoles chrétiennes authentiques dans toute l’Afrique, fondées sur la vérité biblique , engagées dans un processus durable d’amélioration scolaire et visant des communautés transformées (et ce, indépendamment de leurs ressources).

La Mission

Notre mission consiste à ce que les directions d’écoles soient professionnellement aptes et formées pour s’engager dans un processus continu d’amélioration de leurs écoles, lequel s’aligne sur des normes internationales appropriées et atteignables, aboutissant à des écoles chrétiennes authentiques.

Les Besoins

En août 2012, un rassemblement de plus de 140 responsables d’écoles chrétiennes issus de plus de 30 nations africaines, appelé la Table Ronde Africaine 2 (ART2), s’est tenu à Johannesburg, en Afrique du Sud. Les participants de cet événement ont rédigé une Déclaration de la Table Ronde 2 (ART2) identifiant 10 catalyseurs stratégiques pour une action transformatrice dans le mouvement des écoles chrétiennes en Afrique, au niveau local, national et continental. L’un de ces catalyseurs soulignait le besoin d’élaboration d’un outil qui définit les normes des bonnes pratiques éducatives, créant un système de responsabilisation avec les moyens d’évaluer l’amélioration des écoles dans leur intégralité. Après avoir identifié les différents outils d’amélioration des écoles à la ART2, Dr. Samson Makhado, directeur de l’ACSI-Afrique, a chargé l’ACSI-Global de définir un protocole répondant à ce besoin. Ces directeurs d’écoles chrétiennes visent l’excellence dans tous les aspects de leur ministère. Ils souhaitent un processus d’amélioration des écoles chrétiennes à l’échelle du continent, reconnu à travers toute l’Afrique comme établissant des normes d’excellence en matière d’éducation ; les écoles chrétiennes sont appelées à devenir des « écoles de prédilection » (schools of choice). Dans la Déclaration de l’ART2, sept des points d’actions communes pourraient être résumés ainsi : « Nos écoles et notre pédagogie doivent être transformées, et il nous faut bien comprendre ce qui définit une école chrétienne authentique. Nous avons besoin de normes. »

Les Présupposés

Pour bien comprendre ces normes, une formation s’impose. Le Paths of School Improvement (PSI) ou Programme d’Amélioration Scolaire (PAS) présuppose que de nombreux directeurs d’écoles n’ont pas bénéficié de formations adéquates ou suffisantes, ou qu’ils n’ont pas eu accès aux niveaux supérieurs de formation leur permettant de connaître les meilleures normes d’enseignement et de pratiques éducatives, ou que ces fondamentaux ne sont pas assez enracinés dans les vérités bibliques. L’amélioration continue des écoles, motivée par un désir profond d’excellence (et pas seulement par rapport aux inspections !), N’EST PAS une valeur inhérente. Le PSI/PAS inculque une valeur solide en vue de l’avancement de l’école, il est fondé sur une base biblique pour la recherche de l’excellence, indépendamment des ressources dont l’école dispose. Malgré les vœux et les bonnes intentions de nombreuses écoles « chrétiennes », les spécificités de ce qui constitue véritablement « l’éducation chrétienne », à savoir « la philosophie chrétienne de l’éducation » et « l’intégration de la vision biblique du monde » ne sont PAS non plus inhérentes aux écoles qui n’ont pas été formées pour une véritable éducation chrétienne. Le PSI/PAS présuppose que la plupart des éducateurs enseigneront d’après le modèle qu’ils ont reçu de leurs propres enseignants. Nombreux sont les directeurs d’écoles et les enseignants chrétiens qui n’ont pas appris à intégrer leur foi dans les matières scolaires et dans les pratiques pédagogiques, de l’apprentissage et de la culture scolaire pour une transformation systématique et en profondeur de l’école. Le PSI/PAS croit que l’apprentissage en groupe est beaucoup plus efficace que l’apprentissage individuel. Dans le programme du PSI/PAS, les responsables d’écoles apprennent de concert, progressent ensemble, partagent des problèmes et des résolutions de manière collégiale, et s’édifient mutuellement !  Les écoles chrétiennes ne devraient pas être en concurrence. Le PSI/PAS vise des résultats concrets et mesurables dans le développement continu des associations ou réseaux nationaux d’écoles chrétiennes. Au fur et à mesure qu’un nombre croissant d’écoles passeront par ce programme et processus d’amélioration scolaire, les associations et réseaux en seront renforcés.

Le Processus

Les responsables de cinq à dix écoles sont affectés à un groupe d’apprentissage, nommé une « cohorte », pour toute la durée du processus du PSI/PAS, soit environ deux ans. La « cohorte » se réunira pour cinq sessions, chaque session étant espacée de quatre à six mois d’intervalle. Chacune durera de trois à cinq jours. Chaque session s’appuiera sur la précédente, aboutissant à l’achèvement du processus PSI/PAS. Le programme débute par les fondements bibliques pour l’amélioration de l’école, suivi de la présentation des normes, accompagnée d’une formation pour leur compréhension. Il s’inscrit dans un dialogue authentique guidé par les formateurs ainsi que d’auto-évaluations transparentes, suivis de missions de mise en œuvre des normes ainsi que de nouvelles évaluations à chacune des sessions suivantes.

Sujets de Prière

Nous savons que Dieu attire de nombreuses personnes à Lui par les écoles chrétiennes en Afrique, et nous sommes convaincus que le PSI/PAS est le résultat de Son intervention. Le PSI/PAS ne se réalisera pleinement que si nous reconnaissons Dieu comme l’auteur et le pourvoyeur de ce programme. C’est un projet que seul Dieu peut mener à son terme ! Prions afin qu’Il suscite des personnes clés pour devenir des formateurs de ce programme. Prions aussi pour le financement nécessaire.

  •  Prions pour que 30 personnes s’engagent à devenir des formateurs licenciés par le PSI/PAS et pour le financement nécessaire pour la formation des formateurs licenciés à Kigali, en janvier 2019 (frais de déplacement, de formation et d’hébergement).
  • Prions pour un minimum de 10 formateurs licenciés en langue française (capables d’enseigner ce programme en Afrique francophone et à Madagascar.)
  • Prions pour un nombre de 120 personnes engagées dans l’intercession quotidienne pour ces formateurs licenciés.
  • Prions pour les financements nécessaires.

Devenir un Partenaire de Prière

 

Contactez Nous

Votre contribution fera une énorme différence